Les rites forestiers.

L'esprit des forêts - la forêt de Chaux - les vieux métiers

BCC03.jpgBCC06.jpgBCC02.jpgbccazans.jpgBCC009.jpgBCC05.jpgBCC01.jpgCharbonnier24.jpgBCC04.jpgBCC08.jpg

 

Les Bons Cousins Charbonniers

Pour celui qui sait voir; les traces sont encore bien visibles de l'activité de la confrérie des Bons Cousins Charbonniers dans notre région de Franche-Comté. Signes particuliers sur les tombes des cimetières d'Arbois et de Poligny, peintures spécifiques et  objets décorés dans les musées régionaux, archives indubitables, ... nul ne peut nier son existence. Il n'est pas très difficile de retrouver le fil de l'histoire mêlée à celle de notre pays de France. Quelques clics judicieux, une bibliographie par trop succincte, on en aura vite fait le tour. En apparence seulement, car l'histoire est écrite par les vainqueurs et les Bons Cousins ont connu une fin plutôt tragique notamment lors de l'avênement de Napoléon III. Trop rapidemment classés parmi les libertaires voire anarchistes ce portrait ne semble pas correspondre au contenu trouvé dans les rituels qui nous sont parvenus. Nous avons la chance de pouvoir consulter celui des archives de Dole de 1835 et celui de la Vente du Bois de Bregille de 1812 conservé aux archives de Besançon. Avant d'être instrumentalisés politiquement au début du XIXe siècle à l'instar de la Carbonaria italienne, les Bons Cousins Charbonniers s'apparentent davantage à ce qu'on appelle désormais une société de sociabilité. Le phénomène est repérable partout en Europe. Il est plaisant à certains de se regrouper afin de pratiquer ensemble une rituélie particulière souvent élististe qui permet de se distinguer, "d'en être". On croisera essentiellemnet deux rameaux originels: celui des confréries de métiers dont l'objectif vise à dégager une élite ouvrière et l'appartenance à une sorte de chevalerie dont le type a toujours fait fantasmer l'Occident. Coupée des réalités de ces deux modèles, ces sociétés tentaient d'en préserver le contenu, la puissance évocatrice et la dynamique de transformation à destination de ses membres. Proximité avec la nature, religion primitive, secret des confréries, idéal chevaleresque, ... Nous sommes partis en quête de ces  prérogatives depuis de nombreuses années déjà  avec un bonheur jamais démenti.

Cliquez ici pour visualiser les archives des bons cousins charbonniers...

 

Carte d'adhérent 2023

Une nouvelle année pour notre association, comme pour le reste a redémarré. Avec tous nos voeux à nos Bons Cousins et Bonnes Cousines en particulier et à notre association en général. Vous voyez en illustration ci-contre, l'mage de notre nouvelle carte d'adhérent qui vous sera remise dès notre prochaine Assemblée Générale du dimanche 29 janvier ou envoyée. Compte-tenu de l'offre réduite de nos activités en période de pandémie du Covid nous avions décidé l'an dernier de baisser le montant de notre cotisation de moitié soit 10€. Nous formulons tous le voeu de ne pas renouveler cette triste expérience et de reprendre nos activités sans restriction. C'est pourquoi, sous les plus propices augures, nous repredrons notre rythme de croisière et la cotisation reviendra à son cours de 20€. Merci pour cette année passée ensemble et rendez-vous en 2023 pour de nouvelles aventures.

Pour adhérer/ré-adhérer:

par chèque à l'ordre de association Esprit des Forêts - 7, rue des Moutelles - 39100 Crissey

par virement bancaire en mentionnant votre nom ! :

ASSOCIATION ESPRIT DES FORETS - FR76 1250 6390 1756 5082 4300 127

sur place lors de l'AG auprès de notre trésorier 

 

Merci pour cette année passée ensemble

et

rendez-vous en 2023 pour de nouvelles aventures.

 

 

 

 

 Les mots oubliés de la Forêt et du Bois.

Pierre Rousselin nous a gratifié d'une conférence sur les vieux métiers du bois et de la forêt ce dimanche 3 juillet jour de notre fête de Saint Thibault 2022. Petit-fils etfils d'exploitant forestier, Pierre Rousselin a aussi exercé ce métier: estimations de coupes de bois à vendre, achats, exploitation forestière, scierie... ont constitué sa vie professionnelle durant plus de quarante années. A côté des nombreuses compétences dites manuelles nécessaires à l'accomplissement de ces travaux forestiers, monsieur Rousselin nous présnte ici une autre facette de ses talents:la rédaction d'un ouvrage de recherche très bien écrit. Voici le texte accompagnant la quatrième de couverture: "Reconstituer l'histoire humaine des forêts et du bois, et l'inscrire dans la continuité de notre présent, telle est la vocation de cet ouvrage. Ce dictionnaire propose plus de 6000 entrées classées par ordre alphabétique pour expliquer et restituer ces mots anciens dont la définition ne se trouve nulle part ailleurs que dans cette synthèse de plus de 200 ouvrages anciens. Chaque mot est expliqué avec son étymologie et une définition est donnée avec sa source. Des icônes illustrant les métiers de la forêt et du bois permettant un accès facile et rapide à l'information. L'auteur nous invite à un voyage dans le temps pour mieux comprendre l'évolution de forme, de sens et d'usage des termes forestiers, mais aussi à la découverte des significations des noms de familles, des lieux, ou des spécificités régionales." . Cet ouvrage apparaît d'évidence comme un manuel adapté spécifiquement aux activités de notre association. Nous en avons donc immédiatement fait l'acquisition d'un exemplaire à disposition de nos adhérents pour consultation ou prêt. Vous pourrez y trouver le sens et l'origine des mots étranges et savoureux parsemant nos rituels. 

 

 Documentation EdF

photo EdF

 

 bijou de la 1ère Vente de Recherche "Les Cabires"

document M.H. fondateur de la 1ère "Cabires" 2009 et président de la nouvelle Vente de Recherche

photographie P. B. vice-président 

 Vente de Recherche "Les Cabires"

Le musée de la franc-maçonnerie de la rue Cadet à Paris travaille à l'organisation d'une exposition sur les Bons Cousins Charbonniers. De nombreuses archives témoignent du cousinage entre franc-maçonnerie et charbonnerie. C'est ce que nous avions constaté il y a déjà fort longtemps  et qui nous amena à réveiller une Vente de Bons Cousins Charbonniers il y a désormais 12 ans. La Franche-Comté se taille la part du lion en ce domaine car le rôle de Pierre-Joseph Briot, né à Orchamps-Vennes, député du Doubs au Conseil des Cinq-Cents (1798), secrétaire générale de la préfecture du Doubs, etc. en fut la cheville ouvrière. Il poursuit sa carrière en Italie avec l'occupation napoléonnienne. Il y introduit la Charbonnerie franc-comtoise, sorte d'opposition à la franc-maçonnerie alors  totalement inféodée à Napoléon. Les archives de cette  Charbonnerie franc-comtoise la feront apparaitre comme une pièce maitresse de l'exposition. D'autres rites forestiers seront présentés et trois autres régions françaises étaient appelées à cette réunion de travail: Paris, Bordeaux et Lille. A cette occasion nous avons réveillé la Vente de Recherche "Les Cabires", projet que Régis Blanchet, précurseur du réveil des rites forestiers,   n'avait pas réussi à mener à son terme. C'est avec quelques-uns de ses compagnons de route de la première heure que nous reprenons ce projet aujoud'hui. Cette Vente aura pour première tâche de contribuer   au projet du musée de la franc-maçonnerie d'organiser  l'exposition puis d'en garder le témoignage, les traces documentaires et d'être un lieu de ressource pour les chercheurs intéressés par cette thématique des rites forestiers. A l'image du site de l'Esprit des Foêts, on nous a confié la gestion du site internet des "Cabires". Régis Blanchet déclarait en préambule en 2009: "l'association Les Cabires n'est pas une juridiction supérieure aux Ventes, mais a pour ambition de regrouper les moyens permettant de garantir l'extériorisation et les valeurs du rite. L'extériorisation étant un moyen de crédibilité en regard des obédiences maçonniques de France." L'association ainsi réveillée a pour vocation d'être le principal interlocuteur du musée de la franc-maçonnerie, d'abord dans l'organisation de l'exposition, puis comme groupe de travail indépendant associé aux recherches sur les rites forestiers.

 

 Les Bons Cousins Charbonniers

Depuis les temps les plus anciens, les métiers se sont organisés en corporations afin de défendre leurs intérêts. Les charbonniers, métiers des forêts,  avaient constitué une société d'entaide dite des "Bons Cousins Charbonniers" dont quelques survivances nous sont parvenues. Comme tout compagnonnage des vieux métiers, celui-ci a été christianisé bien que tardivement (XIème siècle) par un certain Saint Thibault, dont de nombreux villages ou églises témoignent encore de sa popularité. Ces charbonniers s'inspirèrent de la parole de leur saint patron et modifièrent leurs pratiques rituelles ancestrales pour se conformer à l'Evangile. Par exemple, la meule de charbon s'apparente au Golgotha, le lieu de la crucifixion du Christ à Jérusalem. Ainsi nous avons là le témoignage d'un mariage tardif de croyances paîennes et chrétiennes, ce qui fait l'originalité de ces rites forestiers. En nous interessant aux Bons Cousins Charbonniers nous retrouvons les charmes d'une vie simple, proche de la nature. Nous nous rapprochons de nos racines car la forêt reste ancrée dans nos mémoires comme le lieu de nos origines. La vie des Bons Cousins nous rappelle combien cette vie fut à la fois belle et difficile et que l'organisation en fraternité était une nécessité. Les règles de vie qui nous sont parvenues  sont émouvantes et témoignent du respect de l'autre, de sa compagne, de ses enfants et de  la solidarité en générale. Le travail et l'entraide en sont les valeurs fondamentales. Toute chose encore édifiante pour aujourd'hui. En revanche défiance voire mépris pour qui en dérogeait , les membres extérieurs à la sociéte sont appelés des "guépiers" et on trouve  cette formule savoureuse et sans équivoque chère aux charbonniers: "on est mieux entre-nous que la bouche pleine de guêpes". L'hospitalité des gens de la forêt n'était pas un vain mot et bien des contes et légendes en font témoignage. La principale en est celle du roi  François 1er dont les charbonniers sont si fiers. Si cet idéal vous attire, vous parle encore, se teinte de nostalgie quant à vos origines,  si en  ces temps de "planète en surchauffe" vous voulez vous rapprocher de Mère Nature, il est possible de rejoindre la société des Bons Cousins Charbonniers. Vous y découvrirez les charmes de la vie en confrérie, le souvenir de cette vie en forêt, la relation perdue aux saisons, aux plantes, aux animaux,... tout un univers qui peuple encore notre imaginaire mais qui échappe de plus en plus aux citadins. Vous savez où nous trouver...

 

 

photo EdF

panneau forêt d'Azan