Les rites forestiers.

L'esprit des forêts - la forêt de Chaux - les vieux métiers


Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/espritde/public_html/templates/espritdesforets103/functions.php on line 199

 

de Christine Koenigstein - éditions Le Courrier du Livre

(épuisé, voir les vendeurs d'occasion)

 Le Qi-Gong des arbres.

D'aucun diront avec justesse que ce n'est pas du druidisme. Les racines du Qi-Gong sont millénaires et indissociables de la tradition taoiste. Cette dernière étant un paganimse pur faisant abondamment référence à la nature, aux plantes, aux animaux, etc.  C'est en ce sens  qu'il peut être intéressant afin de nous enseigner comment  d'autre "paîens" exprimaient leur relation à la Nature. Il est également à noter que druidisme et taoisme sont issus directement du chamanisme considéré comme la première religion de l'humanité. J'avoure que je suis assez perplex quand j'assiste à des rituels "soi-disant" druidiques dans la plupart des Clairières visitées.  Pour le dire autrement, je ne le sens pas, "ça ne le fait pas !" . Autant on appréciera la mise en oeuvre d'un rituel collectif bien ordonné, exécuté avec sérieux,  avec la présence de  symboles celtiques appropriés (comme procède la Franc-maçonnerie ou la Charbonnerie). Cependant le rapport à la Nature (notre déesse/dieu) ne sera que faiblement réalisé. Une pratique même sommaire du Qi-Gong me paraît bien plus puissante et en celà peut s'apparenter à une des formes qu'auraient pu prendre le druidisme pour entrer en contact avec la Nature. Loin de n'être qu'une gymnastique, le Qi-Gong offre des postures dynamiques permettant de vibrer avec son environnement et d'entrer en résonnance avec les éléments, les animaux, le cosmos, etc. De plus c'est une thérapie et devient alors l'un des arts du Vate. Le druidisme"livresque" n'a rien a proposer en ce domaine, certaine Clairière vont rechercher les chakras de l'Inde, l'alchimie, la kabale hébraïque ? ? ?  Ceci montre bien le vide existant. Le Qi Gong au moins s'apparente au paganisme et ne va pas se fourvoyer à nouveau  dans les "religions du Livre" . Il permet d'entrer en relation immédiate avec la Nature. 

En ce qui nous concerne, à l'Esprit-des-Forêts, nous ne savons qu'une chose," c'est que nous ne savons rien ! ", Nous avançons avec prudence sans mettre tous nos oeufs dans le même panier. Et comme l'indique notre appellation, nous sommes "en quête de l'esprit ". 

Selon notre filiation nous sommes héritiers des Rites Forestiers dont les traces sont abondantes dans nos archives franc-comtoises. Ces Rites Forestiers dont le Grand Druide Gwenc'hlan Le Scouëzec a dit qu'ils véhiculaient les traces les plus probantes des rites celtiques à notre disposition. Ce socle des Rites Forestiers est notre première masse de granit, le rocher dans lequel est planté notre épée.

La quête du savoir que l'on pourra qualifier de "pratique bardique" fonctionne comme une "école mutuelle". Nous partageons nos recherches et nous invitons des conférenciers. Ce site témoigne a minima du parcours déjà accompli en quelques années. Ceci constitue notre seconde masse de granit.

Enfin la pratique du Qi Gong, dans sa quête d'une forme druidique à construire, dégagée de sa gangue orientale, peut nous permettre  de compléter la pratique rituelle collective des Rites Forestiers, la cumulation du savoir "livresque" des lectures, des bûches et des conférences par une pratique rituelle personnelle, individuelle, énergétique et thérapeutique. . Comprenons-nous bien, il ne s'agit pas de plaquer du Qi Gong sur notre druidisme, mais par le biais du Qi Gong de construire et comprendre notre relation à la Nature.

 

 

"